Contexte : Vous aviez dit que cette loi serait un test pour les relations à venir entre l’exécutif et le Sénat. Est-il concluant à ce stade ?

Philippe Bas : Ce premier texte du quinquennat est en effet un test, dans le sens où nous attendions de voir à cette occasion si les accords passés entre le Sénat et le gouvernement seraient respectés.

Je constate à ce stade de la procédure parlementaire que c’est le cas. Sur le sujet de la…