On le sait, Bruxelles veut stabiliser sa relation avec Londres. Mais entre deux accords difficiles à mettre en œuvre et un Premier ministre britannique peu prévisible, il faut quelqu’un capable de gérer le dossier au quotidien, disposant d’une connaissance poussée de la culture politique britannique.

La Commission européenne a trouvé sa perle rare en la personne de Richard Szostak, 42 ans. Le haut fonctionnaire qui dirige depuis le début de l’année la trentaine de personnes responsables de la mise en…