À quelques semaines des élections, le Parlement jette un pavé dans la mare. Certes le rapport de la libérale néerlandaise Sophie in’t Veld n’est pas contraignant, mais il dénonce avec sévérité les pratiques de la Commission européenne et des États sur la transparence de leurs travaux.

“Mécontentement”

Les députés exigent tout d’abord la mise en place de nouvelles procédures simplifiant et clarifiant l’accès aux documents, trop souvent abusivement classés “confidentiels” par les États et l’exécutif.

Ce manque de transparence est justifié dans 41…