Réglementation pour l’IA : la France veut préserver son champion

Pendant les négociations interinstitutionnelles sur le règlement pour l’intelligence artificielle, la France entend se montrer ferme sur la question des modèles de fondation. Elle cherchera du soutien auprès de l’Allemagne lors d’une réunion bilatérale les 9 et 10 octobre prochains.

Éditions Tech , Médias , Numérique , E-santé
Sophie Petitjean avec Isabel Contreras, Jamal El Hassani et Tiphaine Saliou
14 septembre 2023 à 7h00
course de chevaux — EvgeniT

À lire également

Règlement sur l’IA : toujours pas rassasiée, la France pose quand même les couverts

La France a mené un lobbying aussi féroce qu’efficace pendant et après les négociations. Mais elle n’a pas su s’arrêter et, isolée, se retrouve presque malgré elle à devoir soutenir le compromis.

Kit de survie pour humains sur l’intelligence artificielle

L'Union européenne se prévaut d'être le premier continent à se doter de règles horizontales sur l'intelligence artificielle. Après près deux ans et demi d'intenses négociations, elle est sur le point d'y parvenir. Sans prétendre rivaliser avec la machine, Contexte a analysé les positions des différentes institutions et le compromis dégagé dans la douleur le 8 décembre 2023, qui doit encore être validé par les colégislateurs.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire