Quelle est la part du travail de l’autorité consacrée au transport routier, approximativement ?

Cosmin Boiangiu : je ne peux pas vous donner de pourcentage, mais je peux vous dire que la plus grande partie de notre travail est consacrée à ce secteur en 2022. Nous travaillons aussi dans d’autres domaines : les travailleurs saisonniers, les autres modes de transport comme le fluvial… Et nous allons bientôt nous concentrer sur le secteur de la construction.

Qu’avez-vous appris des inspections transfrontalières…