C’est fait : la Commission européenne a placé son curseur entre santé environnementale et protection de son industrie automobile dans ses nouvelles normes d’émissions polluantes des véhicules Euro 7, présentées le 10 novembre. Et la volonté de protéger la compétitivité de cette dernière a fortement pesé dans la balance.

Ces normes Euro 7 maintiennent les limites d’émissions des voitures et camionnettes thermiques (oxydes d’azote, monoxyde de carbone) les plus basses des standards Euro 6, en vigueur depuis 2015 (voir ci-contre).…