Alors qu’elle entame sa dixième année d’existence, l’Arafer, née Araf, va connaître une nouvelle mue, pour devenir l’Autorité de régulation des transports (ART). Son président, Bernard Roman, l’a annoncé le 3 juillet, précisant que ce changement d’identité interviendrait "d’ici la fin de l’année".

En quelques mois, deux textes lui ont fait acquérir une nouvelle envergure. Le projet de loi mobilités (LOM) lui a confié la régulation de plusieurs activités de la RATP (gestion de l’infrastructure du réseau urbain "historique" ;…