La commission mixte paritaire sur la loi d’orientation des mobilités a échoué le 10 juillet, faute d’accord sur le financement. L’article sur les chartes n’aurait, de toute façon, pas été retouché en cas d’accord, selon la liasse d’amendements consultée par Contexte (l’article de Contexte Transports). L’examen en nouvelle lecture à l’Assemblée est désormais programmé pour septembre.

À quand des négociations entre plateformes et travailleurs ?

En créant des chartes de responsabilité sociale…