L'avant-projet de loi numérique d'Axelle Lemaire n'a rien de révolutionnaire et son champ est relativement restreint, avec seulement 30 articles. Mais au regard des ambitions initiales, formulées lors d'une réunion interministérielle en novembre 2014, le texte n'a pas subi d'érosion aussi importante qu'auraient pu faire craindre les multiples retards de sa préparation.

Au fil des versions de travail, publiées en juillet puis au début du mois de septembre , l'écriture s'est précisée et le périmètre se resserre. Des articles plus…