Le 19 mai en milieu d’après-midi. À l’issue d’une réunion consacrée à l’alliance européenne des batteries, le vice-président de la Commission Maros Sefcovic déclare à la presse que cette structure est « cruciale pour renforcer la résilience et l’autonomie stratégique de l’Europe ».

Un an plus tôt, le choix de ces mots à caractère guerrier aurait surpris. Sauf qu’en cette fin de printemps 2020, c’est plutôt l’absence de cette expression qui aurait étonné…