Malgré les a priori, le processus législatif bruxellois n’est pas très différent du système français. Dans la majorité des cas, on assiste à une navette entre le Parlement et le Conseil de l’UE. D’un côté les députés, de l’autre, les ministres.

À une nuance près, toutefois : aucune des institutions ne peut avoir le dessus sur l’autre. En cas de désaccord, un compromis doit être trouvé, d’où l’organisation de réunions de négociation appelées "trilogues".

Relire notre article sur le sujet…