"On n’est d’accord sur rien, tant qu’on n’est pas d’accord sur tout", a répété à l’envi la présidence estonienne de l’UE pendant les douze heures de négociations entre les États qui ont abouti à un accord sur la réforme du détachement des travailleurs , le 23 octobre, à Luxembourg.

Même après ce compromis, la formule est toujours valable. Rien n’est inscrit dans le marbre tant que le Conseil de l’UE et le Parlement européen ne se seront pas accordés sur…