Laissées de côté par le gouvernement lors de la réforme ferroviaire du printemps 2018, les « petites lignes » ferroviaires ont finalement trouvé un autre véhicule législatif avec la loi d’orientation des mobilités (LOM).

Le Sénat a adopté le 28 mars un amendement du gouvernement permettant le transfert de gestion de ces lignes (classées UIC 7 à 9) aux collectivités. Un peu plus d’un an après que le dossier a enflammé les élus au moment de la remise du rapport…