Le style est direct, le ton prescriptif et le but avoué. Dans un courrier adressé, jeudi 5 juin, à l’eurodéputée socialiste Sylvie Guillaume, que Contexte publie, l’organisation patronale prend les devants en guidant le choix des élus, lancés dans la compétition du mercato parlementaire à Bruxelles.

« Il est essentiel que les eurodéputés français puissent siéger dans les commissions les plus influentes », écrit le président du Medef Pierre Gattaz, qui décline les instances reines à ses yeux.

Les commissions…