Avec ses deux lignes de production d’injecteurs diesel et ses 700 salariés, l’usine Bosch de Rodez (Aveyron) va subir les conséquences de la sortie annoncée de la dépendance française à ce carburant.   

Lors d’une visite sur site, le 26 janvier, le président de la division de Bosch en charge du diesel, Uwe Gackstatter, a annoncé un investissement de 14 millions d’euros sur l’une des deux lignes de production, a rapporté Centre presse.

Ce plan est…