« Nous ne voyons pas comment échapper au constat du caractère discriminatoire d’un dispositif, qui draine vers l’opérateur historique des millions de consommateurs, rassurés par l’estampille « tarifs d’État » qu’il offre. »

Lors d’une audience publique le 4 mai, la rapporteure publique du Conseil d’État a préconisé l’annulation de la décision tarifaire de juillet 2017 des ministères de la Transition écologique et de l’Économie. Le texte était attaqué par l’Anode et Engie, comme…