Les dossiers français

Incertaine, bien que balisée tant que Nicolas Hulot était encore ministre, la politique nucléaire ne devrait pas connaître de grand soir sous François de Rugy.

Au lendemain de la prise de fonctions du nouveau ministre de la Transition écologique (relire notre article), le Premier ministre a confirmé le report de dix ans, « à l’horizon 2035 », de l’objectif de baisse de la part du nucléaire à 50 % dans le mix électrique. Quel chemin permettra d’y…