Les discussions avec la Commission européenne s’annoncent difficiles.

La ministre de l’Écologie se rendra à Bruxelles lundi 19 mai. Elle pourrait avoir des difficultés à convaincre ses interlocuteurs de sa volonté de se conformer aux exigences européennes sur le renouvellement des concessions hydroélectriques en France. 150 arriveront à échéance d’ici 2023.

La décision politique de créer des Sociétés d’économie mixte a été présentée, mardi 29 avril , comme un compromis qui pourrait satisfaire la Commission. Bruxelles pousse la France, depuis de longues années, à soumettre ses barrages…