Les responsables de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) présents dans les tribunes du public du Sénat, lundi 21 octobre, sont partis se coucher satisfaits.

La loi de programmation militaire, qui intègre pour la première fois des éléments relatifs au numérique, preuve de la montée en puissance de ce thème, améliore la solidité des procédures et renforce les pouvoirs des agences de renseignements et de cyberdéfense. L'ANSSI fait le bilan de la soirée :

"Un texte satisfaisant,…