Tout a été soigneusement balisé, mardi 10 octobre, pour que la réforme du règlement de l’Assemblée nationale passe sans encombre et, surtout, sans changement, le cap de la séance publique. À la suite de l’élection surprise, en juin dernier, de Thierry Solère (Constructifs) au poste de questeur qui devait revenir aux Républicains, ces derniers ont exigé une modification du règlement pour pouvoir reprendre leur place au Bureau.

Les deux grands groupes, La République en marche (LRM) et Les…