Plans stratégiques de la PAC : les choses sérieuses (re)commencent

La Commission a organisé le 20 juillet une grande réunion sur la préparation des déclinaisons nationales de la PAC. Maintenant que les trois textes de la réforme sont stabilisés, c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre pour le dialogue entre Bruxelles et les capitales. Avec, toujours en ligne de mire, le lien entre les plans stratégiques et le Green Deal.

Édition Agro
Sophie Dupuy
22 juillet 2021 à 7h00
Une longue ascension
Une longue ascension — © DR

À lire également

PAC : l’évaluation des plans stratégiques, parcours du combattant pour la Commission européenne
La Commission n’en a pas fini avec la réforme de la PAC. Le 1ᵉʳ janvier 2022, elle a reçu la majorité des plans stratégiques nationaux (PSN) – des milliers de pages qu’elle doit analyser en trois mois. La procédure d’évaluation, menée par la DG Agriculture, permettra de clarifier le rôle que souhaite jouer l’exécutif européen dans le suivi de cette nouvelle PAC, ainsi que le rapport de force entre directions générales.
Info Contexte - La DG Agriculture se métamorphose pour s’adapter à la nouvelle PAC
Nouvelle PAC, nouvel organigramme. À la Commission européenne, la Direction générale de l’agriculture se prépare à faire sa mue, le 1ᵉʳ janvier 2022. Cette réorganisation doit optimiser le travail d’évaluation des plans stratégiques nationaux. Elle représente dans le même temps un défi pour une DG confrontée à une mission inédite.
Écolo mais pas trop : ce que change la réforme de la Politique agricole commune
Après trois ans de négociations, Parlement et Conseil se sont mis d’accord sur la réforme de la Politique agricole commune (PAC), qui entrera en vigueur le 1ᵉʳ janvier 2023. Les institutions se sont principalement affrontées sur les moyens à mettre en œuvre pour amener les agriculteurs vers des pratiques plus respectueuses de l’environnement. Finalement, la PAC n’en sort que fort partiellement verdie. Contexte fait le point.
Plan stratégique national : les choix français
Le ministre de l’Agriculture a présenté aux parties prenantes la seconde salve de ses arbitrages lors du Conseil supérieur d’orientation de l’agriculture (CSO) du 13 juillet. S’il reste encore des points à caler, notamment sur les mesures agroenvironnementales dont la gestion sera partagée entre l’État et les régions, l’essentiel est décidé. Contexte a mis en regard les grandes orientations prises et les options offertes au niveau européen.
Réforme de la PAC : la balance penche en faveur du Conseil
C’est une négociation hors norme qui touche à sa fin. Après huit mois et une trentaine de trilogues, les ministres européens de l’Agriculture ont validé le 28 juin le compromis trouvé trois jours plus tôt avec le Parlement. Même si les États ont souligné les concessions faites aux eurodéputés, c’est bien le Conseil qui a remporté la plupart des arbitrages dans la dernière ligne droite des négociations.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire