À l’heure où la Commission européenne change de visage, sa transformation pourrait ne pas se limiter aux personnalités qui la composent. Lors du Conseil européen des 26 et 27 juin, François Hollande a évoqué la possibilité d'organiser l'exécutif européen autour de "grandes vice-présidences", l'une d'entre elles pouvant échoir à l'Hexagone.

Une nouvelle architecture pourrait d'ailleurs émerger, sous la forme de "clusters", ou d'équipes resserrées de commissaires qui évolueraient au fil des priorités déclinées pendant les cinq ans du mandat.

Depuis…