Les détails ne sont pas réglés, mais les grandes lignes commencent déjà à émerger. Et si, comme espéré, les députés britanniques valident le 11 décembre l’accord de retrait négocié avec l’UE, il faudra ensuite aller vite.

En effet, fonctionnaires et diplomates européens devront accélérer les préparatifs des nouvelles négociations qui se profilent. Celles qui organiseront concrètement la future relation avec le Royaume-Uni (relire notre analyse). Commerce, pêche, défense, police, services, au total, ce sera une dizaine d’accords…